Etude D’ATTRACTIVITÉ

logo-mdede

A la demande de la Communauté de Communes, une étude d’attractivité a été réalisée par la Maison Départementale de l’Emploi et du Développement Economique de la Vendée. 56 entreprises du Pays Mareuillais ont été rencontrées lors d’entretiens.

La restitution de cette étude a eu lieu le 16 novembre 2015.

  • Voici les principaux enseignements à retenir :
Sur le Pays Mareuillais, l’économie et l’emploi sont plus orientés vers l’agriculture et la construction qu’à l’échelle départementale. La construction représente 27% des emplois dans le secteur marchand (contre 13% en Vendée), et l’agriculture 8% des emplois (contre 3% en Vendée). Au sens large, en considérant les activités de commerce et industrielles qui lui sont directement liées, le poids du secteur agricole peut même être évalué à 24% des emplois.
Autre spécificité du tissu économique du territoire : les entreprises sont de petites structures. Dès lors, les emplois sont beaucoup plus portés par les petites entreprises de moins de 10 salariés (à 60%) qu’à l’échelle du département (à 26%).
Les entreprises présentes sur le Pays Mareuillais sont aussi très ancrées dans le territoire : souvent, elles ont une clientèle de particuliers principalement locale. Ce sont également pour la plupart des entreprises indépendantes, et 86% des emplois dans l’étude relèvent ainsi de centres de décision locaux.
De plus, qu’ils soient créateurs ou repreneurs, la plupart des chefs d’entreprises sont des locaux, c’est-à-dire des personnes issues du territoire ou qui y habitaient au préalable. L’attractivité pour des personnes extérieures au territoire sera toutefois plus importante dans les prochaines années car de nombreuses entreprises devront être transmises.
Pour la gestion des ressources humaines, la plupart des entreprises ne disposent pas de personne dédiée. Les dirigeants gèrent directement les recrutements et le personnel. Ils recrutent d’ailleurs souvent sur le marché du travail « caché », via le bouche-à-oreille, leur réseau ou sur candidatures spontanées.
Compte tenu de la conjoncture du marché du travail et de la taille des entreprises sur le territoire, les difficultés de recrutement restent relativement limitées : elles touchent 45% des entreprises dans le panel de l’étude. Cependant, certains métiers sont plus concernés, et en particulier des métiers qui relèvent d’activités importantes pour l’économie locale : maçon et ouvrier horticole / viticole.
Par ailleurs, 78%, des chefs d’entreprises rencontrés sont satisfaits de leur implantation et considèrent que leur site est propice à leur activité. Le facteur clé est le trafic routier sur la D746 La Roche sur Yon – Luçon, et la visibilité qu’il apporte aux entreprises.
Quant à l’attractivité du Pays Mareuillais dans son ensemble pour une entreprise, l’opinion des dirigeants est plus mesurée : 51% le recommandent, mais 38% ne se prononcent pas. Les principaux atouts du Pays Mareuillais sont le cadre de vie, la qualité de vie, et sa situation géographique qui permet aux entreprises de rayonner facilement sur les agglomérations voisines et l’ensemble du département.
  • Suite aux constats effectués, la MDEDE a formulé plusieurs propositions d’actions :
    •  Structurer les échanges entre les entreprises et la Communauté de communes en dédiant un interlocuteur aux entreprises et en organisant des rencontres thématiques entre les chefs d’entreprises et les élus ;
    • Mettre en place des outils pour encourager la création et la reprise d’entreprises en créant une plaquette de valorisation du territoire à destination des porteurs de projet et en proposant un système de parrainage ;
    • Développer la communication en matière économique en diffusant un fil d’informations économiques locales et en créant un annuaire des entreprises locales ;
    • Organiser des ateliers d’appui RH pour les chefs d’entreprises pour leur apporter des conseils concrets ;
    • Envisager la création de formations mutualisées de courte durée dans les domaines suivants : travaux saisonniers horticoles/viticoles et rénovation dans le bâtiment ;
    • Communiquer auprès des acteurs locaux de l’emploi et de la formation sur les axes de développement du territoire pour anticiper les besoins en compétences sur les métiers porteurs de demain
Des exemplaires papiers de l’étude d’attractivité sont encore disponibles à la Communauté de Communes, n’hésitez pas à en demander.

Vous pouvez également consulter le rapport complet sur le site Internet de la Maison Départementale de l’Emploi et du Développement Economique de la Vendée

ou directement sur cette page à droite de votre écran dans la zone « téléchargements ».

Partager cette page sur :